Le Comité national arménien pour les études byzantines a lancé un appel spécial, dont voici un extrait :

« Chers collègues, les membres du Comité national arménien d’études byzantines lancent un appel à la Société internationale d’études byzantines et à tous les comités nationaux pour qu’ils expriment leur solidarité avec la récente déclaration de l’UNESCO, qui vise à préserver les monuments historiques de la région du Nagorny-Karabakh… . Nous espérons que notre déclaration pourra contribuer au suivi de la préservation des monuments anciens et médiévaux de ce territoire, dont certains sont passés sous le contrôle de l’Azerbaïdjan à la suite de la guerre de 2020. Compte tenu des nombreux cas de destruction délibérée de monuments arméniens dans les territoires contrôlés par l’Azerbaïdjan, le riche patrimoine historique de l’Artsakh est immédiatement menacé. Nous vous demandons donc instamment d’élever votre voix contre la destruction des preuves de milliers d’années de culture arménienne sur le territoire de l’Artsakh. Que notre voix soit aussi forte qu’elle l’a été contre le changement de statut de la cathédrale Sainte-Sophie en 2020.

Rappelons qu’après la guerre de 44 jours en Artsakh en 2020, l’Azerbaïdjan a occupé un certain nombre de territoires arméniens où les monuments historiques et culturels existants sont aujourd’hui gravement menacés. Plusieurs monuments historiques, dont une église, ont été complètement détruits par des bandits azerbaïdjanais.