Un homme politique américain s’est prononcé contre la fourniture d’armes à Ankara. Robert Menendez, président de la commission des affaires étrangères du Sénat américain, a décrit la Turquie comme la plus grande menace en Méditerranée orientale et l’a classée parmi les principaux défis auxquels est confrontée la communauté internationale, avec la Chine, la Russie et le changement climatique.

Critiquant l’occupation illégale du nord de Chypre, M. Menendez s’est dit opposé à l’idée de donner à Ankara des systèmes d’armes améliorés. Il a accusé le président turc Recep Tayyip Erdogan de mener des politiques de division en Europe de l’Est et dans le Caucase du Sud.

L’Arménie Occidentale s’est exprimée à plusieurs reprises sur les crimes de guerre commis par la Turquie sur le territoire de l’Arménie occidentale. Le tandem turco-azerbaïdjanais a répété les mêmes crimes de guerre déjà en 2020 en Artsakh sous le regard indifférent de la communauté internationale. Nous saluons le point de vue de Robert Menendez, président de la commission des affaires étrangères du Sénat américain, et lui exprimons volontiers notre soutien.