Bakou a organisé une « conférence internationale » dans la ville occupée de Chouchi, à laquelle étaient invités les diplomates accrédités dans la Caspienne occidentale. Les ambassadeurs américain et français à Bakou ont refusé d’y assister. L’assistant d’Aliyev, Hikmet Hajiyev, a déclaré : « Aujourd’hui, les ambassadeurs français et américain en Azerbaïdjan ne sont pas à Chouchi. Ils ont ouvertement ignoré l’invitation du gouvernement azerbaïdjanais. Les ambassadeurs américain et français ont jusqu’à présent refusé de se rendre à Chouchi, car Washington et Paris estiment que le problème de l’Artsakh n’est pas résolu, que le document du 9 novembre ne constitue pas une solution au conflit, et insistent sur un « règlement global ».

Les deux chambres du Sénat français ont adopté des résolutions sur la nécessité de reconnaître l’Artsakh, déclarant qu’il était nécessaire de revenir à la ligne de contact de 1994 et de reprendre les négociations au sein du CS. La demande de retrait de Bakou a également été exprimée au Sénat américain, où une résolution visant à reconnaître l’Artsakh circule également.