La forteresse de Bagesh est mentionnée pour la première fois par l’historien Sebeos du 7éme siècle.

La tradition lie la fondation de la forteresse au nom de l’empereur et commandant militaire Alexandre le Grand, Fox le chef de guerre. On raconte qu’Alexandre, envahissant l’Arménie Occidentale, apprécia l’excellente position stratégique du col de montagne et ordonna à l’un de ses commandants, le Renard, d’y construire une forteresse. La forteresse nouvellement construite était si imprenable qu’Alexandre ne put la conquérir à son retour. Lorsque les clés de la forteresse lui furent volontairement remises, il la nomma Bed-Lis, ce qui signifie en persan « mauvais renard », d’où le nom de Bitlis.

À la fin du 7éme siècle, les Arabes ont repris la forteresse et en ont fait la résidence de l’émirat arabe de Zuraris. Après de nombreuses péripéties historiques, en juin 1915, la population arménienne de toute la région de Baghesh a été soumise à un terrible massacre, après quoi Bagesh a cessé d’être habitée par des Arméniens.Le 18 février 1916, le premier régiment de volontaires arméniens sous le commandement de Zoravar Andranik s’empare de la forteresse de Baghesh. Les troupes turques réoccupent bientôt Baghesh, la dépeuplant une fois pour toutes.