L’Association des archéologues grecs (SEA) a publié une lettre ouverte appelant la directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, à intervenir de manière décisive pour protéger la cathédrale Sainte-Sophie à Constantinople, rapporte Art News.

Sainte-Sophie, l’un des sites religieux et culturels les plus importants au monde, a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1985. Elle a été construite à l’origine comme une église, mais en 2020, le gouvernement turc a pris la décision très controversée de la transformer en mosquée. Selon la SEA, le temple de l’ère byzantine a été endommagé et vandalisé au fil des ans.

Dans une lettre, la SEA a demandé à l’UNESCO, qui protège le site, d’intervenir de manière décisive pour changer la situation actuelle, qui ne fait que mettre en danger Sainte-Sophie ». L’EES a qualifié la gestion actuelle du site de « désastreuse ».Jusqu’en 1453, Sainte-Sophie a été le plus grand temple chrétien du monde. À cette époque, Constantinople était occupée par l’Empire ottoman et Sainte-Sophie a été transformée en mosquée. Puis en 1935, Mustafa Kemal Ataturk l’a transformé en musée.