L’artisanat de l’argent des Koshtoyans, qui ont migré d’Erzrum en l’Arménie Occidentale, se perpétue de génération en génération. En plus de son fils, le maître Tsolak transmet également le métier aux étudiants, en enseignant à la faculté des beaux-arts de l’université d’État de Shirak.

En présentant l’argenterie fabriquée par lui et son fils Artem, maître Tsolak note fièrement : « Je suis fier que les coupes de mon clan aient été présentées à des personnes célèbres : le pape, Spivakov, Kim Kardashian et d’autres personnes célèbres qui ont visité Gyumri. La clé de notre succès est ancienne : les mêmes ceintures et bracelets que portaient nos grands-pères. Même maintenant, les filles modernes aiment les porter. »Dans les années 1900, les personnes qui ont émigré d’Arménie Occidentale à la suite du génocide ont diffusé leur culture dans les pays où elles se sont installées. Dans le même temps, la culture de l’Arménie Orientale a commencé à s’épanouir grâce aux émigrants.