Le taraz  national arménien est aussi diversifié que l’arménien, riche en dialectes. Il a un certain caractère individuel. Chaque province d’Arménie Occidentale était caractérisée par son propre costume national, chaque province par ses propres ornements.

Chaque motif du taraz national a son propre mystère et sa propre signification. Ces broderies étaient divisées en groupes : cercle, carré, diagonale, triangle, motif de points, motif d’oiseaux, etc. La robe de style arménien avait une jupe longue, des fentes sur les côtés et était toujours attachée par une ceinture.

Dans la capitale Karin, le complexe vestimentaire féminin comptait 4 types de vêtements de dessus, qui avaient le même design, mais différaient par leur tissu et leur ornementation. Le tissu de primevère s’appelait cuppa, le tissu de velours s’appelait cardigan, le tissu de soie s’appelait gatifa et le tissu de laine à rayures s’appelait putali.

En Arménie Occidentale, le costume national se distinguait par son luxe, riche en broderies de fils d’or et d’argent. Le tablier était une partie obligatoire du costume des femmes. Il était noué à la taille, à la poitrine ou aux épaules.

Les taraz  nationaux de l’Arménie Occidentale sont désormais utilisés dans la mode, que l’on peut voir dans divers salons et défilés de mode internationaux. Nous sommes fiers que notre culture se répande autant chaque jour et soit très demandée dans le monde entier.