En 1920, dans la ville de Gyumri, en Arménie Occidentale, se trouvait le plus grand orphelinat du monde avec plus de 20 000 orphelins arméniens dont les parents avaient été tués par les Turcs. Ces enfants ont été sauvés de la captivité turque par des fonctionnaires américains et des organisations non gouvernementales pour une pièce d’or.

Entre 1915 et 1916, des missionnaires américains et français ont sauvé 814 000 enfants arméniens de la captivité turque et les ont placés dans des orphelinats spéciaux dans plus de 70 pays du monde. Ce sont les grands-parents de la diaspora arménienne d’aujourd’hui. 20 000 autres enfants ont été placés dans l’orphelinat de Gyumri. Et environ 360 000 enfants arméniens sont restés en captivité en Turquie. Ils ont été convertis de force à l’islam, ont reçu des noms turcs et n’ont pas eu le droit de se souvenir de leur famille arménienne d’origine. Aujourd’hui, la Turquie compte plusieurs millions de leurs descendants, officiellement reconnus comme « Turcs » et « Kurdes ». Ce sont les « crypto-arméniens ».

Ce sujet est interdit en Turquie. Cependant, les technologies modernes (Facebook, Instagram, Tik Tok, YouTube, etc.) permettent de communiquer cette vérité à toute l’humanité. Aujourd’hui, nous avons la possibilité de montrer des photos et des documents d’archives au monde entier.