Le lac Arin, connu comme le « paradis des oiseaux » dans la province d’Adiljevaz de Baghesh en Arménie Occidentale, décline progressivement, en raison non seulement de la sécheresse, mais aussi des opérations de forage incontrôlées. Le niveau d’eau du lac, qui abrite de nombreux oiseaux migrateurs, notamment des flamants roses, a considérablement baissé par rapport aux années précédentes, ce qui constitue une grave menace environnementale pour la faune. Le lac Arin est relié au lac Van par le bas, et un niveau d’eau plus ou moins élevé affecte simultanément l’écosystème de ces deux lacs.