Javier Colomina, secrétaire général adjoint délégué de l’OTAN pour les affaires politiques et la politique de sécurité et représentant spécial du secrétaire général pour le Caucase et l’Asie centrale, a réagi à l’agression déclenchée par Bakou à la frontière arméno-azerbaïdjanaise.

« Je suis très préoccupé par les bombardements le long de la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, y compris les frappes sur les colonies et les infrastructures civiles à l’intérieur de l’Arménie. L’OTAN appelle à une cessation immédiate des hostilités et à une désescalade urgente », a écrit M. Colomina sur Twitter.