Le dernier incident à la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan n’a absolument rien à voir avec l’Artsakh. Le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, l’a déclaré lors d’une conférence de presse avec des journalistes.

« Le dernier incident n’a absolument rien à voir avec l’Artsakh, il se situe dans une région complètement différente, à la frontière arméno-azerbaïdjanaise.  Nous sommes vraiment désolés pour les victimes », a déclaré M. Poutine.

Condamnant les actions agressives de l’Azerbaïdjan, l’Arménie Occidentale note qu’à cause de cela, les habitants de certains villages et villes frontaliers ont été évacués, et que des soldats et des civils ont été tués pendant les combats. Il ne s’agissait pas seulement d’une attaque contre le territoire arménien, elle visait l’ensemble de l’Arménie et notamment l’Arménie Occidentale.