Les efforts visant à inscrire la vallée du Tigris sur la liste du patrimoine de l’UNESCO sont en cours depuis longtemps. Malgré cela, le 23 août, le ministère de l’Environnement et de l’Urbanisme a déclaré que la vallée du Tigris entre le pont Silvan et le pont historique à 10 travées de Tigranakert était une « zone destinée au développement du logement ».

Il convient de noter que les jardins du Hevsel, vieux de 8 000 ans, s’étendent ici.

Les projets d’utilisation des jardins du Hevsel comme zone résidentielle et de construction d’une centrale hydroélectrique sur le Tigris ont suscité de vives protestations au sein de la population. En réponse, le Mouvement environnemental de Mésopotamie organise une manifestation avec une marche. Le maire de Tigranakert, Osman Baydemir, rencontrera à son tour des représentants du ministère. En cas d’absence de réponse positive, des mesures juridiques seront prises.

Les jardins du Hevsel, avec leur végétation et leur beauté, sont les « poumons » et le symbole de la ville.

En fait, les jardins du Hevsel et la vallée du Tigris sont piégés et gérés