Le ministre Hakob Simidyan a envoyé une lettre aux représentants du corps diplomatique après les activités d’enquête pour attirer une fois de plus leur attention sur le danger réel de catastrophes environnementales résultant de l’agression à grande échelle de l’Azerbaïdjan contre le territoire de l’Arménie, a rapporté le ministère de l’Environnement.

« Les incendies provoqués par l’agression à grande échelle déclenchée par l’Azerbaïdjan ont causé de gros dégâts à la forêt de Jermuk dans la région de Vayots Dzor. Les feux de forêt dans cette région ont causé de graves dommages à la biodiversité de la zone de 10 hectares de forêt. Les plantes et les animaux de cette région (mouflon d’Arménie, chèvre bezoar, ours brun, etc.) sont inclus dans le Livre rouge », indique la lettre.

Il existe des territoires naturels spécialement protégés dans les zones cibles des régions de Gegharkunik, Syunik et Vayots Dzor. Ce sont des habitats de plantes et d’animaux figurant à la fois dans le livre rouge de l’Arménie et dans la liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).