La politique de redéfinition des cartes géographiques ne sera pas mise en œuvre. Le ministre grec des Affaires étrangères, Nikos Dendias, l’a déclaré à Erevan dans un communiqué de presse conjoint avec le Ministre arménien des Affaires étrangères, Ararat Mirzoyan.

« La Grèce a souligné à plusieurs reprises qu’elle soutient l’intégrité territoriale de tous les États, et cela s’applique bien sûr aussi à notre ami l’Arménie. », a déclaré M. Dendias.

Il a fait référence au fait qu’il y a quelques jours, le territoire arménien a été bombardé par les forces azerbaïdjanaises. Il a exprimé la solidarité de la Grèce avec le gouvernement et le peuple arméniens.

Les ministres des affaires étrangères ont également discuté du défi de la sécurité dans le Caucase à Erevan.