Toivo Klaar, représentant spécial de l’UE pour le Caucase du Sud, a fait référence à une autre provocation lancée par l’Azerbaïdjan dans la soirée du 28 septembre, au cours de laquelle 3 soldats arméniens ont été tués.

M. Klaar a posté ceci sur sa page Twitter : « Aujourd’hui, nous avons à nouveau reçu des informations selon lesquelles 3 soldats arméniens ont été tués et un soldat azerbaïdjanais a été blessé. Ces cas et de nombreux autres cas de victimes alimentent la haine et l’instabilité. » 

Selon lui, la sécurité n’est réellement  possible que si les frontières sont respectées et que les troupes ne sont pas trop proches les unes des autres, la paix ne pouvant avoir lieu par le recours à la  force.

Le 28 septembre, à partir de 18h00, des unités des forces armées azéries ont ouvert le feu avec des mortiers et des armes à feu de gros calibres sur des positions de combat du côté est de la frontière arméno-azeri. La partie arménienne a eu recours à des actions de représailles. Suite à la provocation azeri, la partie arménienne compte 3 victimes.