Selon les informations fournies par l' »Ashkharatsouyts » (« Atlas du monde » – une collection de cartes) du 7ème siècle, le district de Gogtan était la 5ème province du Vaspurakan, qui est probablement passée sous le contrôle de la dynastie arménienne des Artsruni à partir du milieu du 33ème siècle. Selon l’historien Tovmas Artsruni, le district de Goghtan faisait partie du Vaspurakan jusqu’en 737.

Goghtan, dont le territoire couvrait principalement la région actuelle d’Ordubad, s’étendait dans la partie sud-est du Nakhitchevan, sur la rive gauche de la rivière Aras. Selon des sources historiques, la population de ce district s’adonne à la viticulture, à l’horticulture et à divers travaux d’artisanat depuis les temps anciens. Dans l’histoire arménienne, Goghtan était connue comme une province « viticole », réputée pour ses raisins et ses grenades, ses pêches et ses noix, ses mûres et autres fruits. 

Les monuments historico-architecturaux des établissements autrefois puissants d’Agulis, de Vorduar, de Trunyats ou de Vanand, de Sghna, de Gilan ou de Bist et leurs vallées et vallons sur et autour d’eux sont devenus une partie intégrante de la belle nature de ce district.

Le district de Goghtan en Arménie Occidentale est beau et fertile. Son territoire, son histoire et sa culture ont joué un rôle important dans l’histoire du peuple arménien jusqu’au 20ème siècle. Les chansons et l’art, l’écriture et la littérature arméniens y étaient traditionnellement honorés.