Nous présentons des extraits d’un entretien avec le turcologue Ruben Melkonian. « Tout comme la diffusion de cette vidéo horrifiante, ainsi que les mesures similaires prises par l’ennemi avant elle, prouve une fois de plus que l’Azerbaïdjan mène une guerre de GÉNOCIDAIRE contre l’Arménie et le peuple arménien. c’est aussi l’écriture de la Turquie. Les États azerbaïdjanais et turc et leurs politiciens sont ouvertement porteurs de la pensée génocidaire. c’est une vérité axiomatique. La manière de contenir le génocide et les hommes de main des Aliyev et de leurs semblables dans notre région est de répondre de manière adéquate et disproportionnée.

L’histoire a prouvé et prouve que pour vivre au vrai sens du terme en Orient, il faut compter sur les Njdehs, les Andraniks, les Dzedos, qui portent la formule de la vraie sagesse populaire et de l’instinct d’autoprotection, et non sur les « munitions de la paix ». La formule pour la vie à l’Est et en Arménie est claire : abandonner l’idée d’un « seau de papier » et ne compter que sur de véritables mécanismes de dissuasion, une réponse adéquate et la préparation à celle-ci. Sinon, le même scénario se répétera, lorsque le monde civilisé a condamné la Turquie génocidaire en 1915, puis, en 1923, ce même monde civilisé a serré sa main sanglante en signant le traité de Lausanne.

L’Arménie Occidentale nous rappelle que toute question territoriale doit être résolue par un tribunal arbitral. Les cartes de la soi-disant Arménie soviétique, qui sont maintenant imposées à la République d’Arménie, sont inacceptables de notre point de vue. Et il y aura la paix quand le reste de notre patrie sera libéré de l’occupation.