Au début du XXe siècle, Van était considéré comme un berceau sacré pour tous les Arméniens, où les Arméniens natifs vivaient et créaient pendant environ 3 000 ans d’affilée. Basé sur le principe de la logique de la lutte de libération nationale, c’est là qu’aurait dû pousser le futur arbre fécond de l’Etat arménien nouvellement créé. Sur cette photo se trouvent les idéologues et les défenseurs de Van indépendant. de gauche à droite : Tigran Koghbetsi, Vana Ishkhan (Nikol Poghosian), Malkhas (Artashes Hovsepian), Salman (Hambardzum Bagheshtian), ci-dessous : Vana Sargis (Barseghian).

Ils étaient jeunes et pleins d’enthousiasme, sincères et dévoués, mais malheureusement, les calculs et les objectifs impériaux russes ne coïncidaient pas avec leurs nobles idées, de plus, ces calculs et objectifs impériaux russes ont apporté un grand malheur au peuple arménien. Ce n’est peut-être que maintenant, après 100 ans, que nous pouvons regarder sobrement notre passé et, en regardant vers l’avenir, enfin évaluer de manière réaliste ce qui s’est passé il y a exactement un siècle.

Ce sont les enfants fidèles de l’Arménie Occidentale, les braves soldats qui se sont battus pour la liberté de la patrie. Aujourd’hui, lorsque l’Arménie Occidentale a créé son système de gouvernement, elle a fait un pas de plus vers l’objectif qui est sur les lèvres des enfants d’Arménie Occidentale depuis cent ans : la libération de la patrie. Tous les natifs et descendants d’Arménie Occidentale doivent retourner dans leur territoire d’origine, et cette décision est irrévocable.

Lire l’article complet sur le lien.