En 1935, Komitas est décédé le 22 octobre à l’hôpital de Villejuif proche de Paris.

Auteur-compositeur arménien, musicologue, fondateur de la musique classique arménienne moderne, le Vénérable Komitas (Soghomon Soghomonyan) est né le 26 septembre 1869 dans la ville de Kyotahia ou Kutina en Arménie Occidentale.

Ses parents se distinguaient déjà par leur belle voix. Komitas chantait également magnifiquement.

En 1890, Soghomon est ordonné diacre. En 1893, il est diplômé du séminaire, puis il obtient le diplôme d’abegha et reçoit le nom du célèbre poète du 7ème siècle Komitas Catholicos.

Parallèlement à l’éducation, Komitas a créé une chorale, un orchestre d’instruments folkloriques, a développé des chansons folkloriques, écrivant ses premières études sur la musique d’église arménienne. En 1895, Komitas reçut le rang spirituel de révérend. Les autres événements de la vie de Komitas sont liés à Berlin, où il va étudier, recevant une pension d’un important producteur de pétrole arménien, Alexander Mantashian. Komitas s’est produit dans différents pays du monde en tant qu’interprète de musique arménienne.

En avril 1915, avec un certain nombre d’éminents écrivains arméniens, orateurs publics, médecins et avocats, Komitas a également été arrêté. Après son emprisonnement assorti de tortures, il fut exilé au fin fond de l’Arménie Occidentale, témoin de l’anéantissement du peuple arménien.