Le château de Jraberd est situé dans la région de Martakert en Artsakh, au confluent des rivières Tartar et Trghi. Situé sur un massif rocheux entouré de collines boisées. Le château est protégé par des barrières d’eau et des falaises presque verticales. Nous n’avons reçu aucune information sur la fondation de la forteresse de Jraberd, mais nous trouvons une mention de la forteresse dans l’ouvrage de l’historien Movses Kakhankatvats (Xe siècle) « Histoire du monde d’Aghvan ».

Le château possède des murs pyramidaux descendant parfois vers la vallée, qui ont un plan irrégulier. En plus des murs, des tunnels voûtés menant à la rivière ont également été préservés. Il y a aussi la seule entrée de la forteresse, les portes. Le tunnel menant de Jraberd au complexe du monastère de Yerit Mankants a été creusé dans les années d’après-guerre. De plus, la forteresse était reliée par de petits chemins à un certain nombre d’autres centres spirituels (Dadivank, Gandzasar) et à plus de trois douzaines de communautés rurales. La forteresse de Jraberd était alors considérée comme un abri et un ouvrage défensif.