Trois forces politiques parlementaires de la République d’Artsakh ont publié une déclaration concernant le Sommet arménien mondial prévu du 28 au 31 octobre à Erevan, la capitale de la République d’Arménie Orientale.

La déclaration stipule spécifiquement : « L’unité nationale, en effet, peut être le seul salut pour le peuple arménien en cette période cruciale. Les forces politiques et les autorités de l’Artsakh ont toujours mis l’accent sur l’idée de la trinité et les mesures pratiques prises dans ce sens dans leurs déclarations et leurs appels. Des forums et des discussions organisés sous différents formats dans la patrie et en Artsakh ont été les jalons les plus importants pour la réalisation de la trinité Arménie-Artsakh-Diaspora( ?). Au nom des valeurs du peuple et des questions d’importance vitale, l’individu arménien, où qu’il se trouve dans le monde, est prêt au sacrifice et au dévouement, à la consolidation et au combat. Le Sommet arménien mondial devrait se tenir à Erevan du 28 au 31 octobre de cette année. L’Artsakh est absent de ce sommet, au cas où une alerte nationale serait tirée. Cette réunion, ignorant l’Artsakh et déguisée en faux panarménisme, devrait être inacceptable pour tous ceux qui apprécient l’État arménien et les piliers qui assurent sa force. Sur la base des réalités susmentionnées, nous appelons nos compatriotes, les hommes d’État d’Artsakh, à rejeter les initiatives qui sapent l’unité. »

L’Arménie Occidentale rappelle quelle sera également absente à ce sommet puisqu’elle n’a jamais fait l’objet d’aucune  attention de la part des autorités d’Erevan.

L’Arménie Occidentale qui appelle néanmoins à l’unité tous les Arméniens, qu’ils vivent en République d’Arménie Orientale, en Artsakh, au Javakhk ou en Arménie Occidentale. En ce moment, il est important d’être unis et de marcher sur le chemin de nos droits communs.

Cependant, l’Arménie Occidentale demande à l’Artsakh et à l’Arménie Orientale de ne pas écrire Turquie sur son territoire quand elle produit des cartes. L’Arménie Occidentale dont l’Artsakh fait partie de droit n’a jamais renié aux droits des Arméniens d’Artsakh et n’a jamais soutenu que l’Artsakh fait partie de l’Azerbaïdjan, elle attend de l’Artsakh une démarche équivalente.