Le site Internet de l’Institut Komitas a lancé le nouveau projet « Kharberd 2022 » à l’occasion du 100e anniversaire du départ de centaines d’orphelins arméniens de Kharberd.

Ara Sarafyan, l’un des fondateurs du site, a déclaré ce qui suit à propos du programme. « Ces orphelins étaient des enfants qui ont survécu aux pogroms de 1915, qui se trouvaient dans la région de Kharberd pendant les années 1918-22 grâce aux efforts des missionnaires américains et des ministres de l’église arménienne. La plupart d’entre eux ont été déplacés vers la Syrie et le Liban, tandis que d’autres ont été envoyés plus loin. Aujourd’hui, des milliers de petits-enfants de ces orphelins sont dispersés dans le monde, et la plupart d’entre eux vivent aux États-Unis, en France et en Argentine.

Le programme Kharberd 2022 vise à travailler avec les autorités et la société turques pour reconnaître officiellement la présence arménienne historique dans la région de Kharberd, c’est sans tenir compte que les Arméniens autochtones vivent encore à Kharbed et dans toute la région du Dersim et c’est sans tenir compte évidemment de l’avis des autorités d’Arménie Occidentale

Bien que les structures officielles soient réticentes à prendre de telles mesures, certaines personnes en Turquie et à l’étranger sont sensibles à leur propre histoire et à leur culture commune et soutiennent de telles initiatives.

Le message de Sarafyan intitulé « N’oubliez pas les Arméniens de Kharberd » déclare que l’objectif principal du projet « Kharberd 2022 » est d’identifier les lieux des églises arméniennes de la province historique de Kharberd, de les reconstruire et de les transformer en une destination touristique. Cette initiative fait également partie du programme de l’UNESCO, qui se poursuit aujourd’hui à Kharberd.