La baronne Caroline Cox et Lord Hussain, membre de la Chambre des lords britannique, ont soulevé un certain nombre de questions lors des débats parlementaires.

Caroline Cox a noté :

« Je me suis rendu deux fois en Arménie cette année et j’ai été témoin de la douleur causée par l’Azerbaïdjan aux Arméniens dans une atmosphère d’impunité, y compris le non-respect des engagements de libérer tous les prisonniers dans le cadre de l’accord de cessez-le-feu de 2020. Récemment, une vidéo a été publiée montrant les traitements cruels, la torture et les meurtres de prisonniers arméniens. Quelles initiatives importantes ont été ou sont prises par le gouvernement britannique pour tenir l’Azerbaïdjan responsable ?

Lord Hussein a souligné que les récents affrontements frontaliers entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan mettent en évidence la nécessité d’accélérer le processus de paix mené par l’UE entre les deux pays, puis a posé les questions suivantes : « Êtes-vous d’accord qu’un accord de paix global est nécessaire pour parvenir à une solution stable à tous les problèmes et réglementer pleinement les relations entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan ? En outre, pourriez-vous, s’il vous plaît, réaffirmer le soutien du gouvernement britannique aux efforts de médiation menés par l’UE entre les deux pays ? »

 Dans le contexte de la politique de l’État en Angleterre dans l’ordre mondial actuel, l’Arménie Occidentale apprécie hautement le travail de Caroline Cox rappelant toutefois que le fameux traité de paix existe déjà c’est le traité de Sèvres qui a été signé par l’Empire Britannique. Tous les hommes d’État n’osent pas parler de ce qui arrive aux Arméniens, mais la baronne présente clairement et avec des arguments à la communauté internationale l’agression et ses conséquences, qui sont menée devant tout l’État d’Arménie.