La forteresse  historique de Gulistan est située dans la région de Shahumyan de la République d’Artsakh, dans la province de Khachen de la province historique d’Artsakh, au nord de la chaîne de montagnes de Mrav.

La forteresse est relié à la terre d’un côté, et est entouré sur trois côtés par une rivière coulant dans un gouffre profond, qui servait autrefois de douve. À 3 km de Gulistan se trouve le monastère Saint-Sauveur de Gulistan, à partir duquel la route menant à la forteresse passait à travers les forêts. Dans les temps anciens, les Méliks du Karabakh se protégeaient ici. Les vestiges de nombreux autres bâtiments, dont les ruines d’une église, d’un moulin, d’un bain public et d’un pont, ont été conservés de l’ancienne forteresse disséminée autour du fort.

La forteresse de Gulistan était l’un des bastions importants du Charaberd-Gulistan Sghnak, l’une des cinq formations militaires créées lors de la lutte de libération nationale de l’Artsakh dans les trente premières années du XVIIIe siècle. Dans le même temps, le fort continuait d’être l’un des centres de la correspondance diplomatique arméno-russe, et ce n’est pas un hasard si le traité de Gulistan y fut signé le 24 octobre 1813.