La région de Van est située dans la province de Van en Arménie Occidentale. Le centre est la ville de Van. L’affiliation ecclésiastique-diocésaine des régions individuelles de la région de Van était selon les territoires. La régions de Van était l’une des régions les plus riches d’Arménie Occidentale avec des monastères et des sanctuaires. Selon les données du Patriarcat arménien en 1904, il y avait 114 églises et 25 monastères existants et fonctionnels dans le diocèse de Van, 24 églises et 8 monastères dans le diocèse de Lim-Ktuts, et 193 églises et 41 monastères dans le diocèse d’Aghtamar. Presque toutes les églises de la ville et de la province de Van avaient des bâtiments supérieurs à un ou deux étages pour les femmes. Dans toutes les églises de la ville de Van tous les jours, le matin et le soir, sans exception, un office avait lieu, et les samedis et dimanches, la liturgie était offerte. Cet ordre a fonctionné jusqu’à la fin du XIXe siècle. Déjà dans les années 1910, de nombreux monastères de Van étaient désertés et abandonnés, ils ont été complètement détruits et pillés pendant les années du génocide contre les Arméniens, à l’exception de l’église de la Sainte Croix d’Aghtamar, qui est située sur l’île du lac Aghtamar.

L’Arménie Occidentale enregistre avec douleur que la ville autrefois florissante, où la population principale était arménienne, s’est maintenant transformée en une ville sans vie. Ceux qui vivent dans nos régions natales ne prennent pas soin de la nature, des monuments et de tout ce qui a une histoire séculaire. Cela prouve une fois de plus que chaque peuple doit vivre sur son territoire natal pour se construire et s’épanouir, puisant sa force dans sa terre natale.