Le plus long fleuve d’Arménie oOccidentale, le Halis long de 1355 kilomètres, qui prend sa source à Sebastia et se jette dans la mer Noire, s’assèche dans un volume sans précédent. Comme le niveau d’eau a considérablement baissé, la rivière s’est transformée en une zone herbeuse.

L’année dernière, en raison de fortes chutes de neige pendant les mois d’hiver, la nappe phréatique a atteint son apogée au printemps.

L’eau de la rivière coulait autrefois abondamment à travers les 18 arches du pont historique d’Eyre au-dessus de la rivière, mais maintenant les piliers du pont sont recouverts d’herbe. Lorsque nous comparons la photo d’il y a 7 mois avec la photo prise ces derniers jours, l’image de la sécheresse devient plus claire.

Il s’agit d’une grave catastrophe environnementale, qui devrait faire l’objet d’une évaluation claire et les écologistes devraient s’occuper de ce problème, car il est probable que la raison de l’assèchement du fleuve ne soit pas seulement due auréchauffement climatique.