Le droit à l’autodétermination du peuple d’Artsakh n’est pas négociable, a déclaré le Conseil spirituel suprême, saluant les efforts de la communauté internationale et des pays amis visant à établir la stabilité et la paix dans la région et une résolution pacifique du conflit existant par négociations.

Le Conseil a appelé les autorités arméniennes à « faire tout leur possible pour éliminer les lignes de division dans la vie nationale, arrêter les approches discriminatoires fondées sur les convictions politiques, surmonter l’atmosphère de haine et d’hostilité, engager un dialogue significatif et sain avec la participation de tous les cercles nationaux , afin qu’il soit possible d’assurer l’unité nationale de la République d’Arménie. » et la sécurité de la République d’Artsakh, de restaurer l’intégrité territoriale, de prévenir d’éventuelles nouvelles pertes humaines et territoriales douloureuses et de défendre avec constance le droit à l’autodétermination de la peuple d’Artsakh sur les plateformes internationales.

L’Arménie occidentale rappelle que ces problèmes territoriaux doivent être résolus par la présentation de l’ensemble du dossier juridique et de la protection des droits, qui ont été établis au début du XXe siècle.

Les autorités d’Artsakh ne doivent pas négliger les droits des Arméniens d’Arménie Occidentale.