Dans les villages de Shamoshi et Zogar de la province de Hozat dans le Dersim, les forêts incendiées l’an dernier sous prétexte d’« opérations militaires » sont toujours abattues sous prétexte de « reverdissement ».

Ces abattages d’arbres organisés par le gouvernement durent depuis 5 mois. Selon le communiqué des autorités compétentes, l’abattage d’arbres a été autorisé sur 30 ha, mais il est à noter que la superficie à abattre lors de la prochaine phase atteindra jusqu’à 400 ha.

Les arbres coupés sont brûlés en charbon de bois, puisvendu dans d’autres régions. Les autorités disent qu’elles « abattent des arbres qui ont brûlé l’année dernière », alors qu’en fait des arbres aux feuilles vertes sont également abattus.

Avec la destruction des forêts, les colonies disparaissent également. La politique d’assimilation menée depuis le passé est bien visible, qui conduira à la désolation du Dersim par la destruction de la nature.

L’Arménie Occidentale enregistre un autre crime environnemental commis par la Turquie dans nos territoires autochtones. Nous avons dit à plusieurs reprises qu’en plus de l’occupation des terres et du génocide des Arméniens autochtones, le gouvernement turc essaie maintenant d’atteindre les Arméniens vivant dans nos territoires autochtones détruisant les ressources génétiques. Ce problème devrait recevoir une réponse internationale, que l’Arménie Occidentale devra traiter sans tarder.