Depuis Jermuk, il est possible de voir le groupe militaire azerbaïdjanais qui s’est infiltré en Arménie à l’œil nu. Le gouverneur de Vayots Dzor Marz, Ararat Grigoryan, en a parlé lors d’une conversation avec des journalistes le 7 novembre.

« Selon nos informations, le groupe militaire azerbaïdjanais n’est pas encore parti, mais l’Etat-major maîtrise mieux cette information. On les voit à l’œil nu dans la zone visible. Vous devriez demander au chef d’état-major général à quel groupe il faisait référence lorsqu’il a dit qu’il était parti. »

Rappelons que le chef de la direction générale de la défense Edward Asryan a annoncé qu’après le 13 septembre, les unités restantes de l’ennemi en direction de Jermuk, ayant subi des pertes, ont été repoussées.

Selon Ararat Grigoryan, la situation à la frontière est relativement stable, aucun incident n’a été enregistré à Jermuk.

L’Arménie Occidentale exige que les unités militaires turco-azerbaïdjanaises quittent les territoires arméniens autochtones, qu’elles occupaient à la fois lors des dernières missions militaires et avant cela. Nous demandons instamment d’attirer l’attention des groupes d’observation de l’Union européenne en République d’Arménie sur des cas similaires.