En Allemagne, la question de la criminalisation de la négation du génocide et des crimes de guerre est devenue un sujet de discussion. Selon les juristes, ceux qui nient le génocide commis contre les Arméniens peuvent aussi être punis.

Le gouvernement de coalition formé par le Parti social-démocrate, le Parti libéral-démocrate et le Parti vert a soumis le projet de loi au Bundestag (Parlement) pour discussion et vote. Bien que les partis d’opposition « Gauche » et « Alternative pour l’Allemagne » (AfD) aient voté « contre », le projet de loi a été adopté à la suite d’un vote « pour » par 514 députés.

L’amendement législatif susmentionné prévoit une peine d’emprisonnement (jusqu’à 3 ans) ou une amende pour tous ceux qui incitent à la haine et à la violence en niant le génocide et les crimes de guerre.

L’Arménie Occidentale évalue positivement cette étape, car elle témoigne d’une conscience démocratique et d’un système de valeurs élevé.