Le ministre des Affaires étrangères de la République d’Artsakh, Davit Babayan, a déclaré que toutes les déclarations d’Aliyev sont le résultat de la haine arménienne et de l’anti-russisme.

Le 8 novembre 2022, le président azerbaïdjanais s’est rendu dans la ville arménienne occupée de Chouchi, d’où il a de nouveau fait des déclarations belliqueuses, d’une part, adressées à la communauté internationale, d’autre part, aux Arméniens d’Artsakh, pour le peuple arménien, affirmant que les Arméniens d’Artsakh comptaient sur les Casques bleus russes, qui sortiront bientôt de là-bas.

« Le mandat des casques bleus russes stationnés en Artsakh a encore 3 ans, il est trop tôt pour parler de la prolongation de leur séjour en Artsakh ou inversement. Bien sûr, Aliyev fait des manipulations, il essaie de gagner des dividendes, d’effrayer les Arméniens d’Artsakh, mais il est encore temps de discuter de la question des casques bleus », a déclaré Davit Babayan.

Selon le ministre des Affaires étrangères de l’Artsakh, la déclaration d’Aliev n’est pas seulement un chantage et un mépris pour la communauté internationale, mais aussi une accusation.

Indépendamment de ce que dit le président de l’Azerbaïdjan, l’Arménie Occidentale continue de garder la question de la protection des droits des Arméniens d’Artsakh au centre de l’attention, apparaissant à plusieurs reprises avec un paquet juridique défendant l’Arménie intégrale. L’Artsakh est et restera arménien, c’est l’impératif du moment.