Le long métrage du réalisateur Jivan Avetisyan « The Gate of Heaven », qui traite du sujet de l’Artsakh, a remporté le prix du « Meilleur long métrage » au Festival international du film de Pomegranate à Toronto.

Jivan Avetisyan a noté qu’ils avaient rencontré de nombreuses difficultés lors de la réalisation du film. « Tourner un film en Arménie, et sur le thème de l’Artsakh, c’est assez compliqué, tant financièrement que politiquement. Cette fois encore, l’État voisin a tenté d’empêcher l’implication d’acteurs et de créateurs étrangers dans le film et le tournage, a soulevé une vague d’agression, ce qui a rendu difficile l’obtention d’un soutien financier de la partie européenne. Oui, nos « voisins » ont essayé de nous gêner, mais nous avons avancé à contre-courant et aujourd’hui nous avons déjà un beau résultat. Le public ciblé du film est le monde entier, aussi nous créons donc un film pour des millions de personnes », a souligné Avetisyan.

L’Arménie occidentale évalue positivement les efforts qui ont été faits pour réaliser le tournage du film et créer le film. Les efforts déployés ont reçu leur appréciation méritée aujourd’hui au Festival du film de Toronto.