Au cours de l’action régulière, le peuple d’Artsakh a remis une lettre à l’ambassade de France en Arménie. « Nous remercions la France et Macron pour leur position sur l’Artsakh. Une résolution est en cours de discussion au Sénat français aujourd’hui, avec laquelle il est prévu de soulever un certain nombre de questions pro-arméniennes. Il est vrai que la décision du Sénat français n’est pas une obligation pour leur gouvernement, mais c’est une pression. Il y a plusieurs points intéressants dans la résolution : la proposition d’ouvrir un bureau humanitaire en Artsakh, d’exiger que l’Azerbaïdjan retire ses troupes de Jermuk, de donner des armes à l’Arménie. Ils veulent également discuter du retrait des Turcs des positions de Berdzor et d’Aghavno le 22 août, et de la restauration de la route de Lachin. Le Sénat se référera également à la décision de 2020 sur la reconnaissance de l’Artsakh, ils essaieront de faire pression sur le gouvernement pour qu’il prenne ces positions pro-arméniennes », a déclaré Levon Hayryan, président de l’ONG « Hanun Hadrut ».