Lors de la 77e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, lors des discutions des questions liées aux droits de l’homme et à 2022, il a été adopté un document sur les droits des personnes disparues, le 1er novembre. 

Le document aborde et met en évidence les questions soulevées par le bureau de Vanadzor à l’Assemblée des citoyens d’Helsinki dans le contexte de la protection des droits des personnes disparues et de leurs familles, y compris dans les justifications du projet de loi sur les « personnes disparues ». Ce sont des mécanismes qui permettront aux personnes disparues d’obtenir un statut légal et aux membres de leur famille d’obtenir des garanties sociales, de résoudre leurs problèmes de santé et d’éducation et d’exercer leur droit à recevoir des informations.

Laisser un commentaire