Pendant la guerre de 44 jours, le lieu d’exposition et de stockage des tapis évacués du musée du tapis de Chouchi et transférés en Arménie est encore incertain. Le ministère de l’Éducation et de la Culture et le directeur sont incapables de choisir un domaine et de s’y mettre d’accord, et les raisons sont différentes.

En attendant que ce problème trouve enfin sa solution, Vardan Astsatryan, directeur fondateur du musée du tapis de Chouchi, a décidé de ne pas rester les bras croisés et d’organiser des expositions itinérantes. Le premier arrêt sera à Vanadzor, au musée géologique Lori-Pambak. Le vernissage de l’exposition Vanadzor aura lieu le 18 novembre à 18h00.

« J’ai décidé d’organiser une exposition itinérante dans différentes régions, car je vois qu’il y a plus de personnes intéressées. Je vois que les gens veulent étudier là-bas. L’exposition durera plusieurs mois et il y aura également des programmes éducatifs liés à l’art du tapis. Cela contribuera à éduquer les gens, à former une équipe de jeunes qui poursuivra tout cela », nous a dit Vardan Astsatryan.

Selon lui, le prix du billet d’exposition est de 1000 drams.