Vignoble Kataro

L’Artsakh, faisant partie intégrante des hauts plateaux arméniens, n’a pas été laissé sans traditions de viticulture et de vinification. Le pays d’Artsakh est le berceau du cépage Khndoghni, à partir duquel différents types de vins rouges sont produits.

Grigori Avetisyan s’est inspiré d’une photo des années 1930 de son arrière-grand-père cultivant son vignoble, et près d’un siècle plus tard, en 2010, il a fondé la cave Kataro.

Une fête du vin a lieu chaque année depuis 2014 dans le domaine Toghi Melik de la région de Hadrut.

L’ancien monastère de Kataro, qui orne le sommet de la montagne Dizapait en Artsakh, est devenu une source d’inspiration pour la dynastie Avetisyan.

Cependant, la guerre d’Artsakh de 2020 a été dévastatrice pour Kataro. Avec la majeure partie du territoire de l’Artsakh, tout l’atelier de Kataro est resté à Hadrut.

Avetisyan a déclaré qu’ils n’avaient pu récupérer que 10 000 bouteilles de la réserve de Kataro, qu’ils ont vendues aux enchères pour faire revivre Kataro.

Dans le village de Dzoraghbyur, région de Kotayk, des travaux sont en cours aujourd’hui dans l’usine de « Kataro » rouverte, qui transforme les variétés de vignoble d’Artsakh Khndoghn/Seren.

« Nous apportons la plupart de nos raisins d’Artsakh. La géographie des exportations n’a pas changé non plus. Le seul et le plus important changement est que nous sommes loin de Hadrut et de Togh », a déclaré Grigory Avetisyan.

Laisser un commentaire