A la représentation permanente de la République d’Artsakh en République d’Arménie, à l’initiative d’un groupe d’intellectuels scientifiques, une discussion intitulée « La légitimité de l’établissement de la République d’Artsakh et l’illégalité des ambitions territoriales de la République d’Azerbaïdjan » a été organisée le 19 novembre, à laquelle ont participé un certain nombre de spécialistes de la sphère scientifique et éducative. Le but de l’organisation de la discussion est de montrer, sur la base des documents juridiques liés à la question de l’Artsakh, que l’établissement de la République d’Artsakh est légal et que les ambitions territoriales de l’Azerbaïdjan envers l’Artsakh manquent de base légale, et les arguments qui le prouvent doit être présenté sur toutes les plateformes internationales.

La discussion a été menée par un membre du groupe d’initiative, docteur en physique et en mathématiques, le professeur Vanya Barseghyan. Les principales présentations ont été faites par le membre correspondant du NAS Alexander Manasyan et l’expert constitutionnel Vardan Poghosyan.

L’Arménie Occidentale rappelle que les frontières de l’Artsakh ont été présentées à la Conférence de la paix en 1919 sur la base du génocide des Arméniens, et que l’Artsakh fait partie intégrante de l’Arménie intégrale. Tout ordre du jour qui traite de la reconnaissance ou de la séparation de républiques individuelles est en dehors de l’ordre du jour de l’Arménie intégrale et ne peut représenter les revendications des Arméniens ordinaires, citoyen de l’Arménie. L’Arménie Occidentale défend les droits de tous les Arméniens sur la base de territoires autochtones et internationalement reconnus.