Chypre est l’un des centres éducatifs des Arméniens en exil. La première école arménienne a été ouverte en 1870 à Nicosie. Les écoles élémentaires Vardanants et Shushanyan fonctionnent depuis 1886. Après le génocide, de nombreuses nouvelles écoles ont été fondées. En 1924, l’un des célèbres centres éducatifs arméniens, l’établissement d’enseignement Melkonian, a été fondé à Nicosie. La langue arménienne, la littérature arménienne, l’écriture, l’histoire générale, l’histoire des Arméniens, les matières scientifiques, les langues étrangères y étaient enseignées. La principale langue d’enseignement était l’anglais. Il a publié l’annuaire « Aig », le périodique « Tsolq » et le mensuel « Hayatsk » depuis 1998. En 2007, l’école a été fermée.

Depuis 1972, des écoles secondaires nationales « Narek » fonctionnent dans les villes de Nicosie, Larnaca et Limassol à Chypre, qui sont gérées par la direction générale. Dans les programmes éducatifs des centres éducatifs, une large place est réservée à l’éducation nationale, aux matières d’études arméniennes.

Laisser un commentaire