Les documents du travail « Description orale du génocide du Dersim », initié en 2009 par la Fédération européenne des communautés du Dersim, ont été remis au Shoah Fund de l’Université de Californie du Sud (USC Shoah), qui archive des témoignages et des documents sur le génocides, lors d’une réunion tenue à Berlin le 17 novembre.

Selon le journaliste Taner Ada, l’étude des histoires orales a été initiée conjointement avec la Fédération européenne des communautés Dersim et l’Université Clark, à la suite de quoi en 1937-1938, 360 entretiens ont été menés avec des témoins rescapés du génocide dans huit pays différents. Le coprésident de la Fédération, Kemal Karabulut, a annoncé dans son discours que les enfants des survivants du génocide de Dersim ont grandi dans un silence destructeur pendant des années.

Le directeur adjoint de la Fondation Shoah Dr. Corey Street a noté: « Ces témoignages impressionnants seront conservés, numérisés, indexés pour être disponibles dans le monde entier. »