L’un des enfants talentueux de l’Arménie Occidentale, Siranuysh (de son vrai nom : Merope Gantarchyan) est né à Constantinople. Elle a fait ses études primaires dans sa ville natale. A partir de 1873, elle joue dans le « Théâtre Oriental » de Petros Maghakian, à partir de 1874 dans le groupe de Tovmas Fasulachyan, puis dans le « Théâtre Osmanian de Hakob Vardovyan. joué principalement en tant que chanteur d’opérette.

Siranuysh est l’une des plus grands visages du théâtre arménien. tempérament puissant, franchise et sincérité combinés de main de maître technique d’action élevée. Cela a quelque chose à voir avec son nom toute une période de l’histoire du théâtre arménien. Depuis 1895, elle se produit dans diverses troupes de théâtre, crée sa propre troupe, tourne en Bulgarie, en Roumanie, en Égypte, au Nouveau Nakhitchevan, à Erevan, à Alexandropol, à Kars, à Chouchi, dans des villes du Caucase du Nord et de l’Asie centrale. Siranuysh a personnifié environ 300 rôles. Elle apparaît pour la dernière fois sur scène en 1932, à Alexandrie, dans le rôle de Marguerite Gauthier.

Siranuysh a apporté une grande contribution à l’art du théâtre arménien des 2 premières décennies du 20e siècle avec son travail. Elle a parlé dans la presse des problèmes d’apprentissage de la langue arménienne et de préservation de la langue maternelle. selon elle, la question de la préservation de la langue maternelle devrait également être prise en charge par le théâtre.