Après les 13 et 14 septembre, lorsque les forces armées azerbaïdjanaises ont lancé une agression contre la République d’Arménie, la situation sécuritaire dans le village de Sis dans la région d’Ararat s’est détériorée, mais maintenant tout le monde vit sa vie quotidienne.

Il y a des immigrés dans tous les villages de plusieurs régions : de Bakou, de Khoy, de Salmast. Presque toutes les familles sont engagées dans la pisciculture, ainsi que dans l’agriculture, la culture de légumes et l’élevage. Le village de Sis est à environ 2 km de la frontière en ligne droite, mais il n’est pas considéré comme limitrophe. Selon l’un des habitants âgés du village, les problèmes de sécurité dans le village sont devenus plus pertinents aujourd’hui après l’attaque de septembre des forces armées azerbaïdjanaises. Le chef du district administratif de Sis, Hrant Aleksanyan, assure que les problèmes de sécurité sont principalement apparus après l’agression déclenchée par les forces armées azerbaïdjanaises les 13 et 14 septembre 2022, et affirme qu’après la guerre de 44 jours de 2020, la situation n’était pas si aiguë pour eux.