Le public turc a été irrité par le premier épisode de la série « Pepsi, où est mon jet » diffusé sur la plateforme Netflix, où les régions orientales du pays étaient marquées comme le territoire de l’Arménie, rapporte RIA Novosti en référence au journal Sabah.

Ce n’est apparemment pas la première fois que Netflix est impliqué.

Dans la quatrième série de la série Netflix « The Spy », sur un agent du Mossad en Syrie, une carte de la Turquie « divisée » était accrochée au mur. Dans le cinquième épisode du documentaire Netflix « Highlights of the Second World War », un détail intéressant a été remarqué sur la carte du monde. La Turquie a été divisée sur la carte et les terres divisées ont été marquées comme le territoire de l’Arménie », a écrit le journal.

Ce qui est une réalité incontournable. Même les septiques n’y changeront rien.