La communauté de Paravatumb a été privée de la possibilité d’être appelée un village séparé pendant la période soviétique. Aujourd’hui, Paravatumb est une communauté distincte avec une petite population. Selon le chef de la communauté, Sasun Sargsyan, les villageois sont principalement engagés dans l’agriculture, développant l’élevage et l’agriculture.

« La terre arable du village est de 93 hectares. La rareté de l’eau affecte l’agriculture. Nous avons un gros problème de développement agricole. Il n’y a pas de machines agricoles. En raison du manque de machines modernes, les travaux sont retardés, ce qui affecte le rendement », explique Sasun Sargsyan.

Après la guerre, les jeunes servent principalement dans l’armée de défense et ne se lancent pas dans l’agriculture.

L’apiculture est développée dans le village. La communauté est l’un des leaders de la région en termes de nombre de ruches. L’approvisionnement en gaz et les pannes d’électricité sont préoccupants.