L’Azerbaïdjan mène une campagne systématique contre le patrimoine culturel et religieux arménien, a déclaré Lori Khachaduryan, professeure associée au département d’études sur le Moyen-Orient de l’Université Cornell et cofondatrice de Caucasus Heritage Watch, lors du 4e Forum mondial contre le crime de génocide.

« En 2020, mes collègues et moi avons fondé une initiative de recherche non partisane appelée Caucasus Heritage Watch. CHW surveille et documente le patrimoine culturel menacé et endommagé à l’aide de ressources d’imagerie satellite », a-t-il déclaré.

Le travail de CHW consiste en deux directions : la recherche historique du patrimoine culturel arménien du Nakhitchevan et la surveillance du patrimoine culturel arménien dans les régions de l’Artsakh qui sont passées sous le contrôle de l’Azerbaïdjan.

« En septembre, CHW a achevé une enquête d’un an sur le patrimoine culturel arménien du Nakhitchevan. Nous avons visité tous les principaux lieux médiévaux et modernes du patrimoine arménien. Les photos satellites nous ont permis d’enregistrer la destruction complète de 108 monuments entre 1997 et 2011″, a déclaré Lori Khachaduryan.

Selon lui, tous ces faits montrent clairement la campagne coordonnée parrainée par l’Etat turc dans le sens d’éliminer tous les faits de la présence communautaire et religieuse arménienne du Nakhitchevan. 

L’Arménie Occidentale enregistre que les dirigeants turco-azéris poursuivent le génocide culturel dans presque toutes les régions. Ainsi en décembre 2005, l’armée azerbaïdjanaise à détruit plus de 5.000 khatchkars et pierre tombale à Jugha.