Un nouveau cours sur l’histoire du génocide des Arméniens a été développé en Arménie pour les lycéens. Bientôt, il sera présenté au ministère de l’Éducation et de la Culture pour examen. Cela a été rapporté par Harutyun Marutyan, directeur du Musée-Institut du génocide. La nouvelle stratégie d’enseignement a été présentée au Musée-Institut du génocide dans le cadre de la conférence « Les défis de l’enseignement du génocide des Arméniens au XXIe siècle ». Des représentants de l’Arménie, des États-Unis, de l’Espagne, du Rwanda, du Cambodge, de la Libye et d’Israël ont participé à la conférence, environ 30 rapports ont été lus.

« Il est très important que la connaissance du génocide des Arméniens ne soit pas seulement symbolique. Ce sujet devrait être étudié en profondeur afin d’influencer la perception du monde », a déclaré Marutyan.

Selon lui, il faut constamment évoquer le sujet du génocide des Arméniens, le couvrir, en parler, ses conséquences, ainsi que la possibilité de sa récurrence dans le futur.

L’Arménie Occidentale regrette qu’aucun expert de son gouvernement n’a été invitée à cette conférence, et constate que la conférence n’a pas abordé les conditions d’application du génocide des Arméniens sur le territoire de l’Arménie Occidentale et les droits à réparation en découlant décidés par les Puissances alliées et Associées.