Le village d’Abul de la région d’Akhalkalak est l’un des villages les plus montagneux et les plus reculés, situé à une altitude de 1960 m au-dessus du niveau de la mer. La gazéification, le bitumage des routes, l’approvisionnement en eau et bien d’autres problèmes existent dans le village depuis longtemps.

La saison de chauffage régulière dans le village d’Abul a commencé avec des poêles, du bois de chauffage et de la bouse. Le plus urgent, surtout avec l’arrivée de l’hiver, est le manque de gaz naturel dans le village. L’école du village a été rénovée en 2020, mais les salles de classe doivent encore être chauffées avec des poêles. Le village est l’un des villages les plus problématiques de la commune. Ici, à part le gaz, il n’y a pas non plus de route normale, il est difficile de se rendre du village à la ville, il y a aussi un problème d’approvisionnement en eau, et tout cela n’est pas résolu depuis de nombreuses années. Les habitants d’Aboul se plaignent que personne ne se soucie d’eux.