L’organisation « International Christian Solidarity » ainsi que 8 autres organisations ont mis en garde contre le danger de génocide en Artsakh. Les organisations ont appelé les pays qui ont adhéré à la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide à agir par l’intermédiaire du Conseil de sécurité de l’ONU pour empêcher le génocide des arménien dans la région. Ceci est rapporté par « Armenpress », se référant à la déclaration publiée par l’organisation.

L’annonce précise : « Les 14 facteurs de risque d’atrocités criminelles définis par le Bureau du Secrétaire général des Nations Unies pour la prévention du génocide sont présents. L’agression azerbaïdjanaise actuelle contre les Arméniens d’Artsakh correspond à la politique de longue date de nettoyage ethnique et religieux menée par le gouvernement de l’Azerbaïdjan, la République de Turquie, l’Empire ottoman et leurs sympathisants contre les Arméniens et les autres communautés chrétiennes de la région. .

Ce qui se passe aujourd’hui en Artsakh, est la continuation du génocide commis contre les Arméniens en Arménie Occidentale, et la conséquence de l’indifférence de la communauté internationale. Si le génocide commis contre les Arméniens avait été condamné et réparé, aujourd’hui le tandem turco-azerbaïdjanais n’aurait pas tenté d’organiser un second génocide en Artsakh. C’est l’échec de la responsabilité de la communauté internationale et d’un certain nombre de superpuissances.