L’UNICEF a publié une déclaration disant: « La fermeture effective de l’entrée de l’Artsakh par la route de Berdzor a un impact négatif sur les enfants. Plus cette situation persistera, plus les enfants souffriront du manque de nourriture et des services de base nécessaires à leur survie, à leur croissance saine et à leur bien-être. Entre-temps, de nombreux enfants ont également été privés de soins parentaux parce qu’ils ont été séparés de leurs parents ou de leurs tuteurs légaux.

L’UNICEF réaffirme l’appel du Secrétaire général des Nations Unies à garantir la liberté de mouvement et la sécurité le long de la route de Berdzor conformément aux accords précédents.

Ceci est extrêmement important pour garantir que les enfants d’Artsakh soient protégés et que les organisations humanitaires puissent atteindre ceux qui en ont besoin rapidement et en toute sécurité. L’UNICEF continue de rechercher le dialogue et la coopération avec tous les acteurs pour avoir accès au soutien des enfants de la région. »

L’Arménie Occidentale évalue positivement les efforts de l’UNICEF pour soutenir les Arméniens d’Artsakh, tout en rappelant que les problèmes des enfants vivant en Arménie Occidentale occupée doivent également être au centre de l’attention.