Les dirigeants politiques des principaux partis français ont publié une lettre ouverte conjointe dans le journal Le Monde, appelant le président du pays à intervenir pour assurer la sécurité de l’Artsakh et de la République d’Arménie.

« L’histoire des relations entre la France et l’Arménie, c’est la France et les routes reliant l’Asie et le Moyen-Orient, le développement de notre industrie textile, le premier café de Paris, le canal de Suez, dont l’initiateur et la mise en œuvre fut le Premier ministre de Egypte Nubar Pacha, Nubar Nubaryan, l’apparition de l’écarlate et de l’abricotier en France. « La France et les Arméniens sous notre bannière est la légion arménienne combattant dans la Grande Guerre, l’abnégation de Missak Manushian, le héros du Mouvement de la Résistance qui s’est rebellé contre la barbarie », indique le communiqué.

Les politiciens rappellent que le Sénat français, à l’exception d’une voix, et l’Assemblée nationale ont adopté à l’unanimité des résolutions soutenant l’Arménie en novembre de cette année, en faveur de la reconnaissance de la République d’Artsakh et en défense du droit à l’autodétermination de Arméniens d’Artsakh dans le pays où ils vivaient depuis l’Antiquité.

L’Arménie Occidentale apprécie hautement ces déclarations de la France amie, car elles ont un effet quelque peu positif sur la situation actuelle.