La République d’Arménie a soumis une plainte contre l’Azerbaïdjan à la Cour internationale de Justice des Nations Unies dans le cadre des procédures du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale.

Ceci est rapporté par « Armenpress », se référant au communiqué de presse publié par la Cour internationale de Justice.

L’Arménie a demandé au tribunal de La Haye d’appliquer les mesures provisoires suivantes : obliger l’Azerbaïdjan à cesser d’organiser et de soutenir les prétendues « manifestations », à la suite desquelles la libre circulation de toutes les personnes, véhicules et marchandises le long de la route de Berdzor a été bloquée dans les deux sens , et d’obliger l’Azerbaïdjan à assurer la libre circulation de toutes les personnes, véhicules et marchandises sur la route de Berdzor dans les deux sens.

L’Arménie Occidentale ajoute que non seulement la fermeture délibérée de cette route doit être condamnée, mais aussi l’occupation de Berdzor par l’Azerbaïdjan, qui est un territoire arménien où vivent des Arméniens de souche depuis des siècles. Il s’agit d’un programme de dépeuplement bien pensé, mis en œuvre par le tandem turco-azerbaïdjanais.